Suite française


L’adaptation théâtrale, et très réussie, du roman éponyme. Un super joli moment de théâtre.




Le pitch ?

La scène se passe en 1941, dans un village de Bourgogne. Alors que son fils est prisonnier de guerre, Madame Angellier est contrainte de loger chez elle un officier allemand. Immédiatement séduit par Lucile, belle fille de Madame Angellier, il tentera de la faire succomber à ses charmes.

« Suite française », c’est l’adaptation du roman éponyme d’Irène Némirovsky, prix Renaudot 2004.


Et "Suite française", ça donne quoi ?

Très belle pièce !

Le spectacle démarre bien, très bien : le décor est réaliste, le texte est enlevé et la situation claire. C’est parti, et bien parti ! Facile alors de se faire embarquer dans le quotidien de ces femmes en période de guerre, entre douceur et violence. Ça joue bien et la mise en scène est particulièrement réussie. La musique et la lumière sont choisis à la perfection, apportant une atmosphère toute particulière à la pièce. Tout est là pour se laisser transporter dans la France des années 40. Mention spéciale pour les deux rôles comiques grâce auxquels la pièce ne tombe pas dans le mélo. Et oui, contre toute attente, « Suite française » vous fera sourire, et même rire ! On regrette que le tout manque un poil d’émotion, alors que le texte s’y prête. Il en reste qu’on s’est laissé transporter par la magie de l’instant, avec bonheur, et sans voir le temps passer.


Pour qui ?

Pour tous, que vous ayez lu « Suite française » ou pas !


Le petit + ?

Les jeux de transparence, qui permettent de passer d’une pièce à une autre avec esthétisme et clarté.


Vous avez aimé « Suite française » ? Vous aimerez aussi…

=> Tempête en juin


Et "Suite française", ça joue où ?

Théâtre la Bruyère, Paris

Du mardi au samedi, jusqu’au 4 janvier 2020

Auteur : Irène Némirovsky / Metteur en scène : Virginie Lemoine

Billets à partir de 16,50 euros

http://www.theatrelabruyere.com/

Restons connectés !