Restons connectés !

Le jour où j'ai appris que j'étais juif


Un seul en scène sympathique sur l’enfance et les questionnements sur la judaïcité de son auteur et comédien, Jean-François Derec.


Le pitch du spectacle ?

“Le jour où j’ai appris que j’étais juif”, c’est l’histoire d’un petit garçon grenoblois de 10 ans, éperdument amoureux de sa camarade Christine. Lorsque Christine propose au garçon de lui montrer ses seins en échange de voir ce qui se cache sous son pantalon, celui-ci refuse, par timidité. Mais Christine ne voit pas les choses de la même façon, et affirme que le garçon ne veut pas se montrer car il est juif, et a donc… le zizi coupé en deux ! Grosse surprise pour le jeune garçon qui se pose alors 1000 questions : ses parents savent-ils que leur enfant est juif ? et comment faire pour arrêter tout ça et devenir un vrai grenoblois, "comme les autres" ?

Bref, dans ce seul en scène, Jean-François Derec nous parle de son enfance, de son passé, et de ses questionnements sur sa judaïcité, le tout avec beaucoup d’humour.


Et, la pièce “Le jour où j’ai appris que j’étais juif”, ça donne quoi ?

Pas mal !

“Le jour où j’ai appris que j’étais juif” est certes un seul en scène, mais très différent de ceux en vogue actuellement, où des dizaines de personnages sont interprétés par un seul et unique comédien. Ici, Jean-François Derec se contente d’être lui, et c’est déjà pas mal. Son atout ? Son air naïf et enfantin malgré son âge, qui lui donne un côté touchant et lui permet de parler de tout avec légèreté. Jean-François Derec est un conteur. A peine les pieds posés sur le plateau, il nous raconte son histoire, et nous embarque dans le récit de son enfance. Il nous livre, avec beaucoup d’humour et de nostalgie, ses questionnements identitaires pourtant si intimes. Le texte, sympathique dans son ensemble, est truffé de moments drôles. On y parle de clichés, bien sûr, mais pas seulement (et heureusement !). Et, rassurez-vous, inutile de connaître le judaïsme pour apprécier le spectacle. La mise en scène, quant à elle, est extrêmement sobre, un peu trop à notre goût, laissant toute sa place au comédien et à son récit.


"Le jour où j'ai appris que j'étais juif", pour qui ?

Pour ceux qui apprécient les histoires et les biographies.


Le petit + du spectacle ?

Jean-François Derec a gardé son âme d’enfant, et ça se voit !


Et, la pièce “Le jour où j’ai appris que j’étais juif”, ça joue où ?

Théâtre de l’Archipel, Paris

Du 8 février au 12 avril 2020

Billets à partir de 20,50 euros

Auteur & artiste : Jean-François Derec / Metteur en scène : Georges Lavaudant

http://www.larchipel.net/