Et si on ne se mentait plus ?


Une pièce pleine d’esprit, qui nous emporte dans le Paris des années 1900, célébrant l’amitié de cinq artistes de la Belle Epoque. Un must.




Le pitch ?

Nous voilà plongés dans les années 1900, autour de Lucien Guitry, Jules Renard, Tristan Bernard, Alfred Capus et Alphonse Allais. Ces cinq artistes de la Belle Epoque se retrouvent tous les jeudi midi, pour un convivial moment d’échange. Ce spectacle retrace leur amitié, à travers leurs moments de joie, de peine, de doute.


"Et si on ne se mentait plus", ça donne quoi ?

Génialissime !

Il faut moins d’une minute au spectateur pour être plongé dans l’ambiance des années 1900 : décor, costumes, intonations, tout y est ! Le texte est d’une finesse rare : tour à tour drôle, surprenant, émouvant. Les répliques fusent, le ton est enlevé, impossible de s’ennuyer. Cerise sur le gâteau, les cinq comédiens incarnent à la perfection ces personnages historiques auxquels on s’attache si vite. On repart avec l’envie de se documenter sur ces hommes hors du commun.

Au-delà de l’aspect historique, « Et si on ne se mentait plus ? » est aussi un véritable hymne à l’amitié, qui amène à de multiples réflexions : Peut-on tout se dire entre amis ? Jusqu’où est-on prêts à pardonner ? Des questions qu’on se pose tous, traitées ici dans un contexte original et bien pensé.

C’est intelligent, c’est rythmé, c’est drôle, bref, une vraie réussite. A ne pas manquer !


Pour qui ?

Pour tous ! La pièce est intelligente certes, mais parfaitement accessible.


Le petit + ?

De véritables citations de ces personnages ponctuent la pièce. Immersion garantie !


"Et si on ne se mentait plus ?", ça joue où ?

Théâtre La Scène Parisienne, Paris

Du mercredi au dimanche, du 20 novembre au 5 janvier 2020.

De Emmanuel Gaury et Mathieu Rannou

https://tlsp.paris/