Illusions nocturnes




Un joli spectacle musical qui raconte l’histoire de l’ouverture d’un cabaret en pleine période de guerre.



Le pitch du spectacle ?

Nous sommes en 1939, à Paris. Un artiste plein d’enthousiasme rachète une ancienne imprimerie pour y réaliser son rêve : ouvrir un cabaret ! Doté de peu de moyens, il monte son équipe de choc et s’entoure d’une serveuse aux illusions perdues, d’un éclairagiste un brin poète, ou encore d’une chanteuse de métro. Tous vont former un équipage prêt à tout pour ouvrir les portes de l’endroit de tous leurs fantasmes. Mais l’ombre de la guerre plane, et, avec elle, les embûches se succèdent…


Et, le spectacle “Illusions nocturnes”, ça donne quoi ?

Pas mal.

Alors c’est vrai, on a mis quelques minutes avant de s’imprégner de l’univers de ce spectacle. Mais, dès le premier morceau entamé, notre cœur s’emballe. Et oui, il suffit d’une chanson pour nous cueillir et nous embarquer dans l’univers d’une pièce !

L’histoire, elle, ne casse pas trois pattes à un canard mais on la suit avec une facilité déconcertante : une quasi unité de lieu, et des comédiens qui n’incarnent qu’un seul personnage du début à la fin du spectacle (c'est suffisamment rare pour être souligné !). Mais si certains rôles sont sympathiques et attachants, d’autres s’avèrent plus plats et laissent le spectateur de marbre. Dommage ! Pour autant, on ne peut que louer les jolies voix qui se succèdent sur le plateau, et qui rendent les moments chantés très harmonieux. On a apprécié tout particulièrement les quelques chorégraphies qui ponctuent le spectacle. Dommage que les passages chantés et dansés ne soient pas plus nombreux : on en redemande, surtout pour un spectacle qui tourne autour de l’ouverture d’un cabaret !

Bref, sans pour autant en garder un souvenir impérissable, on a passé un agréable moment devant “Illusions nocturnes”.


“Illusions nocturnes”, pour qui ?

Pour les amateurs de théâtre musical.


Le petit + du spectacle ?

Toutes les robes de cabaret qu’on retrouve dans le décor. Waouh, ça brille !


Et, le spectacle “Illusions nocturnes”, ça joue où ?

A la Folie Théâtre, Paris

Du jeudi au samedi, jusqu’au 9 avril 2022

Billets à partir de 16,50 euros

http://www.folietheatre.com/