Le K



13 nouvelles jouées sur scène par un seul et unique comédien : ça donne une performance épatante, et un texte surprenant.



Le pitch du spectacle ?

Vous connaissez peut-être le livre “Le K”, un recueil de nouvelles de l’italien Dino Buzzati : un concentré d’histoires fantastiques autour de l’amour, du destin et de la création. En voici une adaptation scénique, sous forme de seul en scène. Avec à l’affiche, pour nous servir le tout, le grand Grégori Baquet, l’homme aux 3 Molières. Alléchant, non ?


Et, la pièce “Le K”, ça donne quoi ?

Original, et souvent déconcertant...

Plus qu’une simple pièce, “le K”, c’est 13 nouvelles qui se jouent sur scène, devant nos yeux attentifs. Toutes avec leurs personnages bien distincts, et toutes incarnées par… un seul comédien. Et pas n’importe lequel ! Grégori Baquet est impressionnant autant en narration (un exercice pourtant bien difficile) qu’en interprétation. Plein de vie, il incarne avec une facilité déconcertante des personnages tour à tour drôles, touchants, réels ou fantasques. Et on y croit !

Au centre de la scène, une lettre géante : le K, bien sûr. Certes, il s’agit là d’une simple lettre en bois, mais celle-ci sait se mettre ingénieusement au service de la mise en scène. Au gré des nouvelles, elle devient alors une table, un lit, un bureau : un procédé simple, mais terriblement astucieux.

Bien sûr, toutes les nouvelles du spectacle ne se valent pas, et on accroche ou pas avec l’univers fantastique et métaphorique de l’écrivain Dino Buzzati. Il en reste que la performance juste et enlevée vaut largement le détour.


"Le K", pour qui ?

Les habitués des salles de spectacles ayant beaucoup d’imagination !


Le petit + du spectacle ?

Le rappel : une dernière petite nouvelle pour la route (et pas des moindres) !


Et, la pièce “Le K”, ça joue où ?

Théâtre Rive Gauche, Paris

Du mercredi au dimanche, jusqu’au 10 avril 2020

Billets à partir de 15,50 euros

Metteurs en scène : Grégori Baquet & Xavier Jaillard

https://www.theatre-rive-gauche.com

Restons connectés !