La dernière lettre



Un spectacle intelligent sur la justice et le pardon. A méditer.



Le pitch ?

Anna, journaliste française expatriée aux Etats-Unis, voit sa vie basculer lorsque son mari se fait assassiner dans la rue, pris dans une rixe. Alors que le meurtrier, Michaël, est mis derrière les barreaux, Anna reçoit la visite de Clémence, bénévole dans une association qui met en lien les familles des victimes avec les condamnés. Clémence est venue pour lui remettre une lettre de Michaël à son attention. Anna trouvera-t-elle la force de lire cette lettre ? Et pourquoi Clémence est-elle si engagée sur ce sujet ? S’en suit un véritable affrontement entre ces deux femmes aux intérêts divergents.


Et, “La dernière lettre”, ça donne quoi ?

Intéressant !

A peine le spectacle démarré, l’atmosphère est lancée : sérieux et rigueur sont de mise. On y parle avocat, accusé, plainte et prison. Bref, rien de réjouissant au premier abord, sauf si on veut bien y prêter l’oreille…

Amateurs de spectacles humoristiques, passez votre chemin ! “La dernière lettre” est avant tout une pièce qui vous fera réfléchir, pour qui aime les débats. A quel point doit-on rendre justice ? Jusqu’où peut-on pardonner ? Ce sont autant de questions que posent ce spectacle. Si les réponses appartiennent à chacun, on peut, tous ensemble, apprécier le dispositif de la pièce qui mène à ces questionnements : une mise en scène sobre au service de l’histoire, un brin d’émotion et un soupçon d’histoire d’amour qui se glisse entre les filets de ce sombre récit de justice.

Si on n’a pas forcément accroché avec l’univers de ce spectacle, il en reste qu’il aura eu le mérite de nous faire réfléchir. Et c’est déjà pas mal.


Pour qui ?

Les amateurs de débat : vous serez servis !


Le petit + ?

Le jeu de la comédienne incarnant le personnage de Clémence : d’une justesse épatante.


Et, “La dernière lettre”, ça joue où ?

Festival Avignon Off 2021

Théâtre Actuel

Jusqu’au 31 juillet à 16h35, relâches les lundis