Je m'appelle Adèle Bloom



Un superbe spectacle au thème original : un hôpital psychiatrique. Terriblement bien interprété.



Le pitch du spectacle ?

Adèle Bloom, jeune femme écrivain, se retrouve enfermée par sa mère dans un hôpital psychiatrique aux conditions déplorables. C’est son parcours entre ces 4 murs que nous suivons dans ce spectacle, jusqu’à sa libération due à la publication de son livre écrit pendant ses 8 années d’enfermement.


Et, le spectacle “Je m’appelle Adèle Bloom”, ça donne quoi ?

Il est de ces spectacles qui vous emportent dans leur univers en moins de temps qu’il en faut pour le dire. “Je m’appelle Adèle Bloom” en fait partie. A peine entrés dans la salle, c’est le décor qu’on remarque : désuet et sublime, réussi jusque dans les moindres détails. Puis, c’est déjà l’entrée de la première comédienne qui lance le ton : inquiétant et plein de mystères…

Quelle bonne idée de traiter ce sujet dont on parle si peu au théâtre ! On a adoré ce spectacle plein d’émotions et interprété à la perfection : Armelle Deutsch est troublante en Adèle Bloom et Sophie-Anne Lecesne nous a bluffé par le nombre de rôles incarnés avec autant de talent. On est littéralement transportés dans cet hôpital psychiatrique aux pratiques douteuses : de quoi faire hérisser nos poils ! Seul bémol ? Les crises d’Adèle Bloom vont parfois un peu trop loin (même si elles sont certainement très réalistes) et nous font décrocher de l’histoire qui nous prend, pourtant, aux tripes.

Bref, impossible de voir les 1h40 de spectacle passer tant tout y est savoureux et maîtrisé. Un superbe moment de théâtre à vivre.


“Je m’appelle Adèle Bloom”, pour qui ?

Pour ceux qui aiment les émotions fortes au théâtre, et les ambiances pas toujours rose...


Le petit + du spectacle ?

L'utilisation d'une marionnette qui apporte une touche inquiétante au spectacle...


Et, le spectacle “Je m’appelle Adèle Bloom”, ça joue où ?

Festival Avignon Off 2022

Théâtre de la Condition des Soies

Du 7 au 30 juillet à 21h40. Relâches les lundis.