Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée


Un classique de Musset, sur le thème de l’amour, mis en scène avec audace et originalité. Ça décoiffe !




Le pitch ?

« Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée », c’est une histoire d’amour entre le Comte et la Marquise, un duel amoureux plein de non-dits, de déclarations, de moqueries. Jusqu’où iront-ils dans le jeu de la séduction ? A vous de le découvrir dans cette version moderne et hors-du-commun.


Et "Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée", ça donne quoi ?

Ultra audacieux !

Avez-vous déjà vu une Marquise en mini jupe en cuir, et un Comte affublé d’un bonnet fluo ? Si non, vous avez tapé à la bonne porte (et ce n’est pas pour faire un mauvais jeu de mots). Car ici, les codes sont renversés, et ce n’est pas peu dire. Quelle audace de mettre en scène un classique de cette façon ! C’est franchement déroutant, mais, si on se prend au jeu, on se laisse surprendre avec plaisir.

La scène se passe dans un intérieur moderne, très moderne, où le texte de Musset se met à côtoyer Iphone et Google Home. C’est souvent drôle, parfois touchant. Les comédiens sont pleins d’énergie, et, par-dessus tout, ils n’ont peur de rien. Si certains éléments de mises en scène concordent parfaitement avec le texte, d’autres moments sont plus difficiles, et l’écriture classique peine à trouver sa place au sein de ce monde technologique. Mais, rassurez-vous, ces moments se font rares !

Au-delà de toute cette mise en scène incroyablement inventive, « Il faut qu’une porte soit ouverte ou fermée » est aussi un texte résolument moderne, véritable réflexion sur l’amour et la séduction. Voilà une bonne manière de (re)découvrir ce classique de Musset, dont l’écriture traverse les années sans prendre la moindre ride.


Pour qui ?

Pour les théâtreux avertis, qui se délecteront de cette mise en scène si originale.


Le petit + ?

Les détails très recherchés du décor et de la mise en scène.


Et "Il faut qu'une porte soit ouverte ou fermée", ça joue où ?

Théâtre des Barriques, Avignon

Du 4 au 28 juillet (relâches les 9, 16 et 23 juillet) à 21h55

Auteur : Alfred de Musset / Metteurs en scène : Anne-Sophie Liban & Matthias Fortune Droulers

http://www.theatredesbarriques.com/